Exploring Ukraine’s Underground Rave Revolution


On a vécu une crise et une révolution. C’est un peu dangereux mais plus rien ne me fait peur Les gens ont noyé leurs soucis dans la fête. Ils ont commencé à sortir plus. À tout moment, la police pouvait débarquer et tout fermer. Qui nous arrêterait ? On est bien trop mignonnes ! Samedi matin, je me suis levé. J’ai fait la fête jusqu’à dimanche matin. Ah non, merde. On est lundi aujourd’hui ? Oui j’ai compris. Six mois après Maiden et les révoltes de 2014, la ville de Kiev, qui cherchait une échappatoire à la violence, a trouvé un certain club du nom de CXEMA. La jeunesse a pris d’assaut les warehouses et squatté le dessous des ponts Cette génération, qui n’avait plus rien à attendre des lendemains, s’est aperçue qu’elle n’avait pas du tout envie de se coucher non plus. Le jour de la plus grosse fête du club depuis sa création, i-D est parti à la rencontre de Slava Lepsheev, le fondateur de CXEMA, pour en savoir plus sur cette énergie et cette effervescence qui font bouger la jeunesse de Kiev aujourd’hui. Je suis né à Kiev Et j’ai grandi dans plusieurs quartiers de la ville. En général, la crise engendre le chômage, la perte d’emplois. Quand j’ai perdu mon job et que j’ai dû réfléchir à ce que j’allais faire dans le futur, C’est là que j’ai décidé de créer CXEMA. I mainly wanted to put on
parties for my friends Au départ, j’avais envie de faire des soirées pour les potes, où je pouvais jouer les sons dont j’avais envie, en invitant les DJs que je préfère. Tout ça a pris de l’ampleur en très peu de temps, et plein de monde s’est pointé L’intérêt de CXEMA, c’est qu’il brasse plein de groupes de jeunes différents, dans un seul et même endroit. c’est important que tous se sentent libres quand ils sont entre ces murs. Cette nouvelle effervescence chez la jeunesse de Kiev se retrouve aussi dans la mode et les jeunes créateurs. comme Sasha Kanevski, dont les créations sont devenues les uniformes des kids de CXEMA. On l’a retrouvé dans son atelier, avec ses amis Tous cool, ils sont à la fois muses et collaborateurs. On a vécu une crise puis une révolution. Les rues étaient à feu et à sang. Les mecs tiraient à la Kalashnikov. . Le matin, les murs étaient troués par les balles, il y avait du sang partout. There were puddles of blood. La révolution a commencé quand j’ai accouché de mon petit garçon. Il venait tout juste de naitre. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais les bars, eux marchaient hyper bien. Les gens noyaient leurs soucis dans la fête, Ils ont commencé à sortir plus, Et puis les drogues sont arrivées à Kiev Parce que les gens avaient envie d’oublier tous les problèmes, de se laisser aller La peur était généralisée. Car on était tous témoins de toutes les horreurs qui se passaient partout. On est tous persuadés que les choses vont changer. Que tout ira bien pour tout le monde. “Tout va changer !” les vieilles générations, traumatisées par les révoltes, ont laissé une ville vide, un terrain de jeu expérimental, faisant naître plein de formes d’expression différentes. De tout ce tumulte, la jeune génération S’est forgée une nouvelle identité. Cette jeunesse a créé cet endroit, où tous skatent librement. La révolte a fait renaître les contre-cultures, le skate en premier lieu. Gosha Rubchinskiy a montré, de son côté, ce que cette indépendance signifiait réellement. Pour moi, CXEMA a vraiment une ambiance très particulière. Les gens n’y tombent pas amoureux. C’est même l’opposé en fait, on dirait qu’ils font la guerre en dansant. Tout récemment, un style propre à CXEMA est apparu. Ça se définit par un look très sport, assez dingue. À chaque fois que j’y vais, je me sens comme à la maison. C’est un peu dangereux mais je n’ai peur de rien. J’aime m’habiller en pensant que je suis déjà en l’an 2666. Comme beaucoup de jeunes à Kiev, Sasha continue de creuser dans le vintage. Sa plus grande inspiration ? Le marché Lesnoy. Notre monnaie locale a beaucoup baissé. Tu peux trouver de l’or dans une pile de trucs pourris. Est-ce que c’était vraiment pensé comme ça ? Hey regarde ce que le mec a trouvé. C’est hyper cool. On va au ‘Fields of Dream’ C’est là que tout coute 5 centimes. Aujourd’hui, c’est moins cher de produire des tissus en Ukraine qu’en Chine. Pareil pour la main-d’œuvre. Elle est beaucoup moins chère qu’ailleurs. À combien sont ces bottes ? Elles coûtent 20 Hryvnia (70c). Je les prends. Je vais ressembler à la reine d’Angleterre. La soirée Cxema de ce soir se tient dans l’un des nombreux chantiers navals abandonnés de la ville. Et pour cette soirée, Slava a vu en grand. Les gars sont en train de construire des sièges pour que tout le monde puisse s’asseoir. Ou même s’allonger. Il y aura une vingtaine d’éclairages de stade. L’idée c’est de donner l’impression d’un tunnel au-dessus de la piste de danse. Tout est possible. La police peut arriver à tout moment et tout fermer. La police est de plus en plus au fait de la scène rave, illégale. La répression est de plus en plus forte. Mais pour les jeunes qui vivent pour la fête, ce risque fait partie de l’attrait. Avant la fête, on se retrouve chez Sasha et Liuba. Tous les gens présents dans cette salle, je les ai rencontrés à différentes fêtes. J’ai rencontré Liuba à la soirée d’un ami, en septembre. Je suis immédiatement tombé amoureux d’elle. Et je lui ai dit, dès notre premier rendez-vous. Et je lui ai dit, dès notre premier rendez-vous. parce que c’était la première fois qu’un gars de 19 ans faisait ça. J’ai 31 ans. Ça fait un sacré écart. Comme d’habitude, Masha va avoir le meilleur look de la soirée. Je me demande si Slava est nerveux. Il trouve toujours de nouveaux concepts Il y a vraiment une âme à part. Les gens viennent aux raves et s’ouvrent au maximum. Comme nous, ils peuvent alors être véritablement libres. Je préfère y aller avec mes potes, et me perdre dans la foule. On passe tous un peu de temps avec les uns et les autres. Parfois on est ensemble, parfois on est séparés, mais c’est toujours cool. La plupart des gens à Cxema portent des sweats et des lunettes de soleil. C’est un environnement assez hard, intense, limite sportif. C’est bétonné, froid. J’ai constamment besoin de vérifier ce qu’il se passe en backstage, avec les artistes. C’est impossible de faire ça si je ne suis pas attentif et que je deviens visible, J’ai besoin de m’assurer que tout va bien, partout. Personne ne fait attention au soleil qui se lève, tout le monde danse. Ça vaut le coup de rester jusqu’à la fin. Le lever de soleil, c’est salvateur. C’est un moyen d’oublier C’est le moment idéal pour un nouveau départ. Dans cette ville aux ponts brisés et aux survêt’ de seconde main, Il y a une énergie créative brute qui détourne l’esprit des gens des tragédies. Les soirées de Cxema ne sont que le début d’une nouvelle révolution à Kiev.

100 Replies to “Exploring Ukraine’s Underground Rave Revolution”

  1. Короче так… Сидели торчки, торкнуло. Прикололись – заканало. Повторения Казантипа на локальном уровне с небольшим рынком сбыта того, что «производить стало дешевле» не получилось. Ничего общего с Моим городом нету! Ничего общего с Моей молодежью нету. Торчки вымерли и вымрут неоднократно. Живые и мыслящие останутся.

  2. I lived in Kerch, in Crimea. I was raised in Ukrainian speak, so I am Ukrainian. People were not very much like this, although I lived in a farm area.

  3. Вы вообще понимаете что это такое? Вы блять на хипстеров похоже… Уебы.. овощи!

  4. Brilliant film.. Gritty and rugged, but imbued with hopeful silver linings. It's not really about "hipsters" it's about being free or at the very least, feeling like you are. Laundering your karma, embracing self-expression… to radical extremes in some cases. The harsh realities of the world we live in bathe us in negativity and socioeconomic oppression, sometimes it takes drastic measures to wash it off of ourselves, to liberate our souls and remind ourselves that it is our life to live, and to truly live… one must be free. In heart, mind, body, and soul.

    Electronic music, especially Psychedelic Trance, seems to take us back to more simple social concepts… ritual, ceremony… and party. People dancing, celebrating life, love and freedom… nothing wrong with that. It's actually been going on since…. the dawn of time.

    And to everyone with their negative bullshit comments, until you have lived with full on machine gun blaring mother fucking WAR in YOUR STREETS… you have nothing to say here. You can't possibly imagine. Just saying.

  5. lol they act like the music helps them escape and has a potential to make them loose themselves and makes them stay until morning on the dancefloor, bitch thats the MDMA working, not the music

  6. Respect and support for you guys! Noone knows what you're going through and what techno means in this hour more than Georgians.
    Tbilisi stands for you!
    We dance together!
    We fight together!
    💪💫💓

  7. I really like this video great content and insight, it's videos like this that really keep me motivated to do my channel it is based on all underground artist and products come see really cool movements…https://www.youtube.com/channel/UCHDWgtuECqJ95GmRSPiqJmg

  8. can i get the name of the boot in 2:04 please. i'm looking for it for a long time but i havent found it yet.

  9. Well, I prefer to look at the "ultras" that instead of wearing ridiculous clothes, listening to thecno music and doing drugs volunteer to go to the front to fight for their independence. Or at least, help the community while statying in their home town. The fact that they speak russian is really irritating. Can they be so detached from reality? Yes, they can.

  10. Дайте ссылку на инстаграм той девочки в красном тренче!!!!HELP

  11. Украинцы очень красивые люди, люблю вас! Беларусь

  12. Какое убожество, бляя, словарный запас увеличьте, харэ мдма жрать

  13. How the hell can Music be "Illegal?" – Then is Mozart &Bach music also an illegal-a criminal act. That makes not even sense! Rave is music, not a drug, weapon, narcotics,etc.! As a former raver, I must say that.

  14. Wow, fashionistas capitalising on the depressed wages of Ukrainian factory workers…what a fascinating cultural development

  15. Я сам неформал, бывший рейвер, видео понравилось, молодцы что организовали настоящий рейв. Массам этого не понять, хипстеры рулят. Киев станет вторым Берлином. Я был на этих рейвах, атмосфера не реальная.

  16. Drago mi je što vidim po komentarima da ljudi ne padaju na ovu propagandu …
    Uporno ponavljaju da se desila revolucija a revolucije nije bilo
    samo je zapad odvojio Ukrajinu od Rusije,bombama

  17. So ukraine is behind india in economy job finance gdp education busi ess holy god because the youth is focussed on drugs party hire and fire job policy dont want to work learn read write drugs sex party live today die tommorrow and cry about nations situation mai gawd jesus or putin go save ukraine

  18. Id rather see them dead then take nation to ruin fuk 2 dat hated hipsters gays bisexual lesbos punks freax who create these guys and they claim we have freedom of retarded expression no patritism for nation no love nothing get tattoos piercingss modify body get drunk smoke and fuhget about nation idiots who will handle the future these retards

  19. 0:54 A generation with nothing to get up for in the morning, soon realised that they had nothing to go to bed for either. Fucking awesome narration.

  20. Will someone from England fit in? Do they do drum&bass nightclubs? 😍 This looks sick. No rules, no money, just music and people…. Sign me up please.

  21. been to Kiev many times and seen lots of beautiful girls..odessa as well, but those hags who said they wouldn't be arrested bc they are pretty are delusional. They are avg at best and ive seen cops arrest much more beautiful girls there

  22. Ukraine is by far the poorest European country. They're literally poorer than Iraq, Iran, Brazil, Mexico, and Colombia. Russia should just annex all of Ukraine to put them out of their misery. Of course, Ukraine was part of Russia during the days of the Soviets and before that, the Tsar.

  23. Do a lot of Ukrainians have green eyes? Just noticed most of the people filmed at https://youtu.be/P4G1r2u8m9g?t=566 had green eyes.

  24. This is stupid they keep saying "their own style" like what they are doing is unique?
    Its seems to me that its like what happened in the uk during 80s-90s but with more hipsters!

  25. For those who say that it looks like the western european 90's…. hopefully we could go back! And I'm from Spain and trust me there has never been any party place in the world like Spain in that time. Now…. everything sucks. All gone.

  26. These are Ukrainians. Ukrainians are rich if they come to work in Poland, just the same as polish go to Germany, UK to better their wages. Ukraine is not an easy place to live

  27. They need a hoe, a shovel, and good kick in the ass to get over their emotions. Go plant a garden if you dont have a job, raise your own food and you'll be fine. Lazy people will always find a problem out of nowhere. What's the blonde girls excuse for leaving her child and going raving?? Disgusting.

  28. Not bad. Theres a Ukranian clone of Jesus who goes to illegal raves and he's talking about people firing AK's.

  29. It doesnt matter how u look or how u act.. on a rave there is only one thing: the rave! Never stop it, goin harder, feel the people and the locations.
    Im proud of Ukraine that there is a subculture like this! 🦑🔥

    Greetings from Germany (sorry 4 bad englisch)

  30. So basically a short movie about a bunch of people who represent nobody but themselves. This video is a waste of time.

  31. Whatever… I know I am late but this video seems far from the truth and even though I have never been to Ukraine I find it hard to believe these people would suffer from what seems to be going on in Ukraine when wearing the same designer clothes than any other young kids in Europe

    You might be a fashion magazine it doesn't mean you cannot go deep with any serious subjects ! Aesthetically pleasing is all this is…

  32. 8:39 guy in a Iowa Hawkeye shirt, he prolly went to school here. Pretty dope. I’ve seen Iowa shirts all over the world now.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *